Valerie OUARNIER

Author's posts

Résumé des exposés du 27 mai

Thierry Berger (Université de Limoges) – Une approche globale des automates algébriques (LFSR, FCSR, AFSR…). Application au design des générateurs pseudo-aléatoires Résumé : Les automates LFSR et FCSR sont des automates qui calculent le développement selon les puissances croissantes de fractions rationnelles. Dans le cas LFSR, il s’agit de quotients de polynômes binaires (ou à coefficients …

Continuer à lire »

Résumé des exposés du 21 janvier

Oded Regev (CNRS, ENS, Paris, and Tel Aviv University) – Learning with Errors over Rings Based on joint work with Vadim Lyubashevsky and Chris Peikert. RESUME :The « learning with errors » (LWE) problem is to distinguish randomlinear equations, which have been perturbed by a small amount ofnoise, from truly uniform ones. The problem has been shown …

Continuer à lire »

Résumé des exposés du 22 octobre

Gary McGuire (University College Dublin)-« Further results on divisibility of Kloosterman Sums over Finite Fields » Travaux commun avec Richard Moloney, Faruk Gologlu RESUME : Kloosterman sums, their values and distribution of values, have several connections to coding theory, cryptography, bent functions, and aspects of number theory (see Dillon, Lachaud-Wolfmann for example). The value 0 has particular interest. …

Continuer à lire »

Résumé des exposés du 18 juin

Delphine Boucher (Université de Rennes 1) – Autour des codes définis sur des anneaux de polynômes tordus Travail en commun avec W. Geiselmann et F. Ulmer. RESUME : Les codes tordus sont définis dans des anneaux (non commutatifs) de polynômes tordus sur un corps fini Fq noté Fq[X,theta] où theta est un automorphisme de Fq et …

Continuer à lire »

Résumé des exposés du 2 avril

Ben Smith (INRIA Saclay) – Another look at genus 2 curves RESUME : After the success of elliptic curves in Discrete Logarithm- and Pairing-based cryptography, researchers have turned towards hyperelliptic curves as an immediate and convenient generalization, motivated by improved efficiency. While higher-genus hyperelliptic curves have been shown to be compromised from a security point of …

Continuer à lire »

Résumé des exposés du 8 janvier 2010

Christine Bachoc (Université de Bordeaux) – Codes binaires, distances multivariées et programmation semidéfinie positive. RESUME : C’est un problème classique en théorie des codes de déterminer le nombre maximum de mots qu’un code binaire ayant une distance minimale donnée peut avoir. La meilleure borne supérieure connue pour ce nombre est obtenue par la valeur optimale d’un …

Continuer à lire »